coups de coeur  /   / 

A night with Marshall Jefferson

On s’est déjà tous déhanché sur l’hymne révolutionnaire de 1986 au sous-titre aguichant « Move Your Body ». Une ode à la dance music underground, qui n’est pourtant pas le seul recoin de la personnalité multi-facette et surtout perpétuellement novatrice de son producteur  : Marshall Jefferson; considéré comme l’un des activistes des premières résonances House à Chicago. Son nom doit forcément vous dire quelque chose. On aura le plaisir de l’accueillir vendredi au Petit Salon, et on vous invite vivement à vous joindre à nous. 


cover-event

Marshall Jefferson, c’est d’abord l’histoire d’une quête d’identité complexe. Alors que les années 70 connaissent l’âge d’or du « Saturday Night Fever », de la soul et des disques Motown, lui se veut fervent religieux du rock lourd de Black Sabbath et Deep Purple. Les années passant, le succès commercial du disco ne satisfait toujours pas sa recherche profonde de la musique : il écoute les Hot Mix 5. Cinq DJ résidents d’une radio de Chicago qui lui ouvrent les portes de la house tout juste naissante, Jesse Saunders, Vince Lawrence, Jamie Principle

Autant de grands noms qui encouragent son illumination musicale pour la production électronique à l’âge de 26 ans où il rêve d’y incarner le groove instrumental et authentique de Stevie Wonder grâce à ses machines. Son premier titre house aux claps énergiques « Go Wild Rhythm Tracks » (sous son pseudonyme Virgo) est pourtant victime de la critique acerbe de l’ex-directeur tyrannique de Trax Records, Larry Sherman, qui refuse de le signer en l’accablant d’un « ça n’est pas de la house music ».

Loin d’être freiné dans ses projets, la revanche se tient deux ans plus tard avec « The House Music Anthem », véritable refuge musical contre la violence culturelle, le hip-hop et le rap des gangsters qui font ravage dans les rues de Chicago. Ses accords percutants et mélancoliques obtiennent un succès fulgurant à l’intérieur des frontières mais aussi (et surtout) outre-Atlantique, ce qui lui permet enfin de signer chez Trax en 1986. Pourtant, légère erreur, ce track emblématique est signé sous le nom de « Marshall Jefferson » (et non Virgo) : trop tard, la machine est lancée !

S’ensuit une production massive entre tracks et EP solo, collaborations solides avec des voix puissantes et multiples alias, révélant toujours l’authenticité et le caractère unique de ses titres puisqu’il y concentre toutes les gammes de la dance music. Écumant le disco de Ten City (‘That’s The Way Love Is’), la house de Kym Mazelle (‘I’m A Lover’) et la soul de Cece Rogers (‘Someday’), il devient ensuite acteur de la genèse de l’acid house avec sa symphonie électronique « Acid Tracks » en collaboration avec le groupe légendaire Phuture (DJ Pierre, Spanky & Herb J), jusqu’à couler naturellement vers une house plus spirituelle et atmosphérique avec « Open Your Eyes », un des prémisses de la deep house à la beauté organique et primitive dans la lignée de son collègue Larry Heard.

credit-lewis-khan

Une discographie interminablement savoureuse qui bouscule les formats préétablis et innove sans cesse, abordant la musique électronique comme une alternative différente, instinctive et émotionnelle de s’exprimer et d’évoluer. Un mood oldschool house qui garde cependant une fraîcheur actuelle et intemporelle puisque Marshall Jefferson est et sera toujours mentionné lorsqu’on parle de house : c’est aujourd’hui notamment à travers son label Open House Recordings et grâce à ses sets passionnés qu’il arpente le monde et la musique électronique en perpétuelle mutation.

A ses côtés vendredi, un line-up lyonnais tout aussi prometteur : les vibes sombres et enivrantes de la house de Theorist OFC, la disco-house subtile du co-fondateur du label Moonrise Hill Material et résident de Sonorama Okwa, le duo house efficace César & Jason, et un trip expérimental livré par Byche.

Un rendez-vous dans les tréfonds de la House à ne pas manquer vendredi au Petit Salon ! Préventes par ici 

Article : Jade Matheu

Photographie à la une : Free Ruben


Alice Defond

Rédactrice en chef Make x Lyon
voir ses articles
+coups de coeur
Coups de Coeur  /   /  Jennifer Pariente

Château Perché Festival, là où tous les arts sont célébrés!

Art visuel, exposition, bondage, VDjing, tatouage, ateliers de peinture, street-art et graffiti, courts-métrages, sculpture, body painting, happenings, danse, sport mais aussi et surtout : musique ! Pourquoi faire un choix? Tous les arts se doivent d’être célébrés ! Du 4 au 6 août, le festival le plus original et le plus créatif de France vous fait […]

Coups de Coeur  /   /  Cynthia Torosjan

EUROPEAN LAB 2017 : BILAN LYONNAIS ET PROJETS BRUXELLOIS

Pas le temps de niaiser pour l’European Lab ! L’édition lyonnaise qui s’est tenue en parallèle des Nuits Sonores vogue déjà vers de nouveaux projets. We are Europe, l’équipe derrière le festival d’idées désormais bien connu des lyonnais, investit tout au long de l’année, 7 festivals à travers toute l’Europe (comme le Sonar ou le Resonate) […]

Coups de Coeur  /   /  Ghislain VARLET

DGTL BARCELONA : LES DERNIERS NOMS !

L’édition espagnole du DGTL n’en a pas fini de nous surprendre ! C’est une cinquantaine de grands noms de la musique électronique que vous retrouverez au Parc Del Forum le 11 et 12 Août, à Barcelone. Les organisateurs sont revenus avec 5 nouveaux noms pour clore cet incroyable line-up. – C’est donc Maceo Plex, Marcel […]

Coups de Coeur  /   /  Ghislain VARLET

LE VILLAGE ESTIVAL : CULTURE, SCÈNE, EXPOSANTS ET GRAND SOLEIL

Le 9 Juillet et le 17 Septembre 2017, c’est au cœur de Gerland, sur la place face au Ninkasi Kaffé et sur le bitume de l’avenue Marcel Merieux, que vous retrouverez l’un des événements les plus rafraîchissant de cet été.  – C’est l’association Tapage Nocturne qui initie ce beau rassemblement où vous pourrez retrouver marchands, exposants, espace […]

SUIVEZ MXL