interviews  /   / 

Jimmy Edgar : « Aujourd’hui, on peut faire absolument tout ce que l’on veut. »

Invité par le collectif lyonnais Sonorama au NH Club en mai dernier, le célèbre Dj Jimmy Edgar a accepté de répondre aux questions de Make x Lyon.

Tu es graphiste, photographe, créateur de mode, directeur de ton label (Ultramajic) et bien sur Dj. Comment arrives-tu à tout gérer ?

Je ne fais pas tout à la fois, j’ai différentes compétences que j’utilise quand j’ai besoin. Je travaille énormément que ce soit dans mon studio ou ailleurs quand je voyage. Mais il ne faut pas oublier que je collabore étroitement avec d’autres personne, je ne suis pas tout seul.

Tu as commencé à jouer dans des raves à l’âge de 15 ans. Après toutes ces années, est-ce que tu trouves que quelque chose a changé ?

Tout a changé, c’est une culture totalement différente. Mais c’est le changement technologique qui est le plus intéressant. Aujourd’hui, la musique est beaucoup plus pure et le son plus net. Autrement, le public est quasiment le même. Les gens viennent pour s’amuser et écouter de la bonne musique.

Tu as un style difficile à définir. « Feel what it is » est une track plutôt groovy alors que d’autres sont beaucoup plus sombres. Le set que tu viens de faire était vraiment représentatif de cette dualité.

« Feel what it is » c’est la vibe que je développe depuis que j’ai commencé la musique. C’est une combinaison du son RnB/House de Détroit et Chicago avec des gros beats hiphop de club. Définir ma musique c’est la limiter donc j’essaye d’éviter. Je peux parler de mes tracks indépendamment les unes des autres mais sans globaliser.

Tu as donc ton propre label, Ultramajic. Comment choisis-tu les artistes qui en font partie ?

Je ne collabore qu’avec mes amis car le but c’est de créer un crew. Ca me semble insensé de sortir la musique de personnes que je ne connais pas, à moins qu’on reçoive vraiment quelque chose d’incroyable. On aime tout faire nous même, de l’art, de la vidéo…

Ca te tenait à coeur d’avoir ton propre label ? C’était une étape importante ?

Oui car aujourd’hui, contrairement à ce que les gens croient, on peut faire absolument tout ce que l’on veut. Vous n’avez plus besoin de personne pour enregistrer vos morceaux, vous pouvez le faire vous-même ! Tant que vous faites de la bonne musique, les gens sauront le voir. Chez Ultramajic on est perfectionnistes, on passe beaucoup de temps à s’assurer que ce que l’on fait est incroyable.

A Lyon, tout le monde se rappelle de ton b2b mémorable avec le français Bambounou aux Nuits Sonores 2014. Comptez-vous retravailler ensemble ?

Quand on s’est rencontré, on s’est tout de suite très bien entendu. On a eu cette idée de b2b, alors on l’a fait ! Ce jour-là, on a communiqué par la musique. C’était vraiment très amusant et on recommencera surement à un moment ou un autre. J’ai sorti l’un de ses titres sur l’une des compilations de mon label (NDLR : « What’s Up Evan » avec French Fries, sur la compilation « Metaphisix III »). Bambounou est devenu un véritable ami et j’ai beaucoup de respect pour lui. D’ailleurs ça fait longtemps que je ne lui ai pas parlé, ça serait bien qu’on se recontacte bientôt.

Avec Travis, aka Machinedrum, vous formez le duo JETS. Comment vois-tu ça par rapport à ton projet solo ?

On s’amuse ensemble et on passe du bon temps. Quand je fais de la musique en tant que Jimmy Edgar, je suis tout seul donc c’est évidemment très différent. Ça suffit, tu ne penses pas ?!


Rédactrice
voir ses articles
+interviews
Interviews  /   /  Jean-Melchior

ITW : DAMIEN, COUTEAU SUISSE DE LA NUIT LYONNAISE

Fondateur du collectif lyonnais Papa Maman et résident en tant que Theorist OFC, Damien est aussi professeur en école d’ostéopathie et ostéopathe de l’équipe de France de skate. Papa depuis peu, il change de casquettes plus que de chaussettes et maîtrise le grand écart à merveille, toujours avec le sourire. Il nous a reçu dans […]

Interviews  /   /  Jennifer Pariente

ITW : IN AETERNAM VALE, 30 ANS DE MUSIQUE ELECTRONIQUE

Années 2000 : Invasion Planète tombe sur une vielle cassette lyonnaise des années 80, In Aeternam Vale. En toute tranquillité, son auteur, Laurent Prot, n’a jamais cessé de composer chez lui. C’est son langage : pas de mots, mais des textures, des énergies que retransmettent ses fréquences. En avance sur son temps, aujourd’hui sa musique […]

Interviews  /   /  Marie

ITW : L’EVASION D’UN WEEKEND

C’est la deuxième année consécutive que le festival Évasion nous invite à danser au Grand Parc de Miribel Jonage. Un cadre idyllique au bord de l’eau et une programmation rythmée par de grands noms. Nominé dans le top 10 des meilleurs festivals à faire cet été, l’Évasion Festival a su s’imposer dès son premier coup […]

Interviews  /   /  Jennifer Pariente

From The Crypt To The Astrofloor : Rencontre avec Gildas Rioualen, fondateur d’Astropolis

2017, Laurent Garnier compose « From The Crypt To The Astrofloor » dans son dernier EP « Tribute ». La musique, à l’image du festival auquel elle rend hommage, commence par une simple note, un simple chapiteau, et gagne en puissance tout au long de sa durée pour culminer à l’Astrofloor dans une grandiose cacophonie de mélodies. Fondé par Gildas […]

SUIVEZ MXL